Traitements anti-inflammatoires naturels pour soulager l’arthrose de la hanche

arthrose de la hanche

Affection dégénérative des articulations, elle attaque le cartilage et peut être responsable de l’apparition de kystes osseux. L’une des formes d’arthrose les plus répandues et handicapantes est celle de la hanche. À terme, si l’infection n’est pas traitée, le patient atteint peut perdre la quasi totalité de sa mobilité articulaire et musculaire. Un sort qui peut être évité en prenant les bonnes dispositions dès les premiers signes de maladie. Consulter un médecin, mais pas seulement. Car, en plus des traitements médicamenteux modernes, il existe aussi des remèdes naturels pour lutter contre ce mal. Focus sur les plus efficaces de ces actifs naturels qui soulageront à coup sûr vos articulations, et, pourquoi pas, vous guériront de l’arthrose pour de bon.

Du curcuma et du gingembre : pour lutter contre les inflammations

Ces derniers temps, on parle beaucoup du curcuma comme une solution naturelle miracle à toutes les maladies. La curcumine qu’il contient serait, par exemple, en mesure de prévenir l’apparition du cancer. Sans aller jusque-là, il est certain que le curcuma possède des vertus anti-oxydantes et anti-inflammatoires. Deux caractéristiques qui en font un remède plus qu’efficace contre les douleurs liées à l’arthrose. C’est aussi le cas pour le gingembre, plante référence pour lutter contre les inflammations. Des études menées en 1992 ont, en effet, prouvé que la plupart des malades atteints d’arthrose voyaient leurs douleurs s’amenuiser après plusieurs mois de traitement, de même que la raideur de leurs articulations. Pour profiter des vertus curatives de ces deux solutions naturelles, le mieux reste de les consommer en compléments alimentaires, en répartissant sa consommation sur toute la journée (au petit-déjeuner, au déjeuner et au dîner). Mais il est également tout à fait possible de les ajouter à ses plats, sous forme d’épices. Une solution sûrement plus digeste pour les plus doués en cuisine.

La glucosamine et la chondroïtine : pour la réparation et la protection du cartilage

La bonne santé du cartilage est due à l’action de molécules de protéoglycanes. Ce sont ces dernières qui permettent l’élasticité et la souplesse de ce tissu conjonctif. La production de cette molécule est le résultat d’une réaction biochimique obtenue à partir du glucose synthétisé par les cellules de notre organisme. Cette réaction produit deux substances, la glucosamine et la chondroïtine, qui permettent, à leur tour, la création des molécules de protéoglycanes. Mais avec l’arthrose, ce phénomène biologique n’a plus lieu, ou s’effectue de manière insuffisante. Pour pallier à ce déficit du système immunitaire, consommer oralement des compléments alimentaires naturels à base de glucosamine et de chondroïtine permet de produire à nouveau les molécules nécessaires à la protection du cartilage. Un bon moyen de ralentir, et même de stopper la propagation de l’arthrose dans le corps.

L’harpagophytum et l’huile essentielle de gaulthérie : des remèdes contre la douleur

En plus de la raideur et de la mobilité réduite, le principal désagrément lié à l’arthrose, est la douleur lancinante, quotidienne qu’elle procure. Contre cette douleur, la médecine contemporaine préconise des analgésiques chimiques qui, à haute dose, ont des effets secondaires sur l’organisme et nos défenses immunitaires. C’est d’autant plus regrettable que la fréquence d’utilisation de ces produits diminue bien souvent leur efficacité. Il faut donc en prendre, sans cesse, des doses plus importantes. Pour éviter ce problème, certains médecins prescrivent, en complément, des anti-douleurs naturels à leurs patients. L’un des plus efficaces est l’harpagophytum. Cette plante, qui pousse dans les déserts d’Afrique du Sud et de Namibie, est utilisée pour fabriquer des gélules qui renferment des principes actifs analgésiques très puissants. En effet, une étude publiée en 2003 a montré que dans la plupart des cas, l’harpagophytum permettait de diminuer la douleur et d’améliorer la mobilité des patients atteints d’arthrose. Lors des crises d’arthrose, l’huile essentielle de gaulthérie peut aussi soulager les douleurs. Diluée dans de l’huile naturelle puis appliquée sur la zone douloureuse, elle pénètre très facilement jusqu’à l’articulation. Celle-ci doit être massée jusqu’à ce qu’elle chauffe suffisamment. Il faut ensuite répéter l’opération plusieurs fois par jour, et ce, tant que la crise n’est pas passée. À savoir, l’utilisation d’huiles essentielles est contre-indiquée pour les femmes enceintes de même que les personnes allergiques.

Une dernière méthode naturelle : un mode de vie sain

Pour obtenir un résultat optimal, il est primordial d’effectuer également des exercices ciblés pour lutter contre la rigidité articulaire. Car, si les remèdes naturels sont efficaces, ils ne sont pas des produits miracles et ne remplaceront jamais des habitudes de vie saines et une alimentation équilibrée. Mobiliser son articulation, ici la hanche, permet donc d’éviter qu’elle s’ankylose jusqu’au handicap. Pour cela, plusieurs étirements et mouvements sont particulièrement indiqués :

  • un mouvement de rotation externe de la jambe en position debout
  • Un étirement de la jambe vers l’arrière torse incliné en position debout
  • un mouvement de la jambe en abduction (sur le côté) en position debout

Ces exercices sont à répéter plusieurs fois par semaine, sauf durant une crise. Pendant cette période, l’articulation doit rester au repos le plus complet. Au niveau alimentaire, la consommation de bonnes graisses (oméga 3) comme des noix ou de l’huile de colza, est fortement recommandée. De même que manger des fruits et légumes en bonne quantité chaque jour, vous fera profiter d’anti-oxydants naturels sans avoir recours à aucun complément alimentaire ou huile essentielle. L’aliment le plus riche dans ce domaine reste, sans nul doute, le chou. Peu importe la variété, chou-fleur, chou rouge, chou blanc, chou de Bruxelles, chou frisé, brocoli… Vous avez l’embarras du choix. Bien sûr, les habitudes alimentaires et physiques citées ne sont pas seulement des réponses à l’arthrose. Elles peuvent être adoptées par tout individu qui souhaite sauvegarder son capital santé le plus longtemps possible. Pour finir, il faut garder à l’esprit que ces solutions naturelles doivent être ingérées au sein d’un traitement thérapeutique classique. Ce ne sont que des compléments alimentaires, ils ne se substituent pas à un suivi médical régulier, mais s’additionnent à lui. Il est donc préférable de consulter son médecin traitant pour obtenir des précisions sur les proportions et la fréquence de consommation idéale pour chaque plante. Ce n’est que de cette manière que vous pourrez obtenir des résultats efficaces et atténuer vos douleurs liées à l’arthrose.