Solutions pour apaiser les douleurs au pouce liées à l’arthrose

L’arthrose du pouce, appelée aussi rhizarthrose, se manifeste par des douleurs articulaires à la base du pouce. Elle touche plus particulièrement l’articulation trapézo-métacarpienne et provoque des douleurs, plus ou moins intenses, selon l’évolution de l’inflammation.

Les causes de l’arthrose du pouce

Les causes de la rhizarthrose peuvent être multiples. Bien que fréquente, cette affection touche principalement les femmes de plus 50 ans. La ménopause et les facteurs génétiques peuvent être liés à cette prédominance féminine. L’âge de la personne est à prendre en compte, homme ou femme, car en vieillissant, le cartilage s’use et se fragilise.

Aussi, il est possible que des traumatismes puissent être à l’origine d’arthrose au pouce. En effet, des fractures ou entorses répétées au niveau de l’articulation peuvent la rendre fragile.

Les personnes exerçant un métier qui sollicite les mains sont aussi concernées, comme les secrétaires. La pratique d’un loisir ou d’un sport peut aussi provoquer l’affection.

Enfin, les gestes répétitifs au quotidien sont une des causes provoquant la pathologie.

Les symptômes

L’un des premiers signes de la pathologie est la douleur. Elle n’est pas très présente au début, mais elle s’intensifie progressivement.

Les douleurs au pouce durant la nuit sont à prendre en compte, c’est un signe courant de l’affection. Attraper les objets devient compliqué tout comme effectuer des gestes simples du quotidien.

Le patient atteint remarque également une déformation de son pouce dû à l’articulation qui devient de plus en plus raide. De ce fait, une perte de force est observée, la main lâche d’un coup l’objet qu’elle sert.

C’est une pathologie chronique qui évolue par poussées inflammatoires.

Les traitements

Les radiographies déterminent si le patient et atteint ou pas d’arthrose au pouce. C’est le seul examen qui permet d’observer l’état du cartilage. Selon le stade de l’affection, un traitement est mis en place par le spécialiste.

Le traitement médical consiste en une prescription d’antalgiques et d’anti-inflammatoires ainsi que des médicaments contre l’arthrose. Le patient doit aussi porter une attelle, appelée orthèse, durant la nuit dans un premier temps. L’orthèse permet de diminuer la douleur, d’éviter la déformation du pouce et d’éviter la raideur de l’articulation.

Des infiltrations peuvent aussi être pratiquées pour soulager les douleurs.

Le traitement chirurgical est préconisé lorsque le médical n’a pas donné de résultat satisfaisant, ou lorsque le stade de la pathologie est déjà bien avancé. Le chirurgien procède alors à une trapézectomie, qui consiste à retirer le trapèze et à le remplacer par une prothèse. La récupération est longue après une telle intervention, la main ne récupère pas complètement sa force.

Autre chirurgie possible, l’arthrodèse, qui consiste à bloquer l’articulation à l’aide de vis. Cette intervention permet de retrouver la force du pouce. De la rééducation est nécessaire après ces opérations.

Le pouce étant essentiel à la main pour tenir des objets, l’arthrose du pouce peut vite devenir handicapante. Une fois détruit, le cartilage ne peut pas être régénéré c’est pourquoi il est important de poser le diagnostic rapidement. En effet, l’arthrose au pouce peut être soulagée, plus elle sera prise en charge tôt, moins les douleurs seront importantes. De plus, cela pourrait vous éviter un traitement lourd comme la chirurgie.