Qu’est ce que l’arthrose ?

Articulations main

L’arthrose est une maladie rhumatismale constatée chez les personnes âgées de plus de 40 ans, loin devant les maladies des articulations et d’autres types de rhumatismes inflammatoires. Elle se manifeste par l’usure anormale de l’ensemble de l’articulation et du cartilage articulaire. Voici les facteurs de risque de cette maladie.

L’arthrose : une maladie inflammatoire

On a longtemps pensé que l’arthrose n’était en aucun cas une maladie inflammatoire, qui s’agissait d’une usure inoffensive causée par les activités physiques. En fait, la destruction du cartilage de manière progressive est causée par une inflammation chronique au niveau des cellules fabriquant du cartilage, on les appelle « chondrocytes ».

Effectivement, l’inflammation est la réaction normale de l’organisme face à de différents types d’agression externe et interne. Dans la majorité des cas, l’organisme vise à éliminer une bactérie ou un virus en fabricant de nombreuses variétés de substances connu sous le nom de médiateurs de l’inflammation. Pour l’arthrose, l’inflammation ne vise pas à éliminer les bactéries ni les virus.

Elle est le résultat d’une surexcitation des cellules particulières du cartilage en réaction à un traumatisme, à des symptômes héréditaires ou une pression hors norme liée au surpoids.

L’arthrose : une affection du cartilage

Même si l‘arthrose est souvent liée à l’âge, elle n’est pas vraiment le résultat du vieillissement. C’est une maladie au niveau des articulations en rapport direct avec le vieillissement accéléré du cartilage. Ce dernier absorbe les chocs et permet un glissement entre les os. Grâce à lui, nous pouvons courir, nous déplacer, sauter sans douleur et sans effort apparent.

C’est également un tissu vivant qui est en perpétuelle régénération, même chez les séniors. Normalement, le cartilage doit se renouveler tous les 3 mois. La solidité du cartilage vient de ses fibres de collagène. Mais dans la maladie de l’arthrose, les cellules chondrocytes produisent des molécules interleukines pro-inflammatoires. Ces interleukines favorisent la dégénérescence du cartilage.

Elles détruisent ou affaiblissent les cellules chondrocytes, ce qui fait que le cartilage est très mal réparé et n’est pas remplacé. La surface irrégulière du cartilage vous empêche de réaliser des mouvements réguliers. L’inflammation rend également l’articulation douloureuse. Dans les stades sévères, le cartilage disparait entrainant le mouvement articulaire directement contre les os. Au début de la maladie, les cellules essayent de fabriquer plus de liquide synovial pour compenser la perte progressivement de matières au niveau du cartilage. Mais c’est souvent perdu d’avance, car le cartilage continue de disparaître avec le temps.

Les traitements classiques de l’arthrose

Pour traiter l’arthrose, les médecins prescrivent souvent des antalgiques tels que l’acétaminophène agissant sur la douleur, des anti-inflammatoires comme les anti-COX-2 ou l’aspirine. Ces traitements soulagent les douleurs, mais ils ont peu de résultats sur l’évolution de l’arthrose.

Ils ont également des effets secondaires sérieux. En effet, la surconsommation du paracétamol ou de l’aspirine peut abimer votre foie et vos reins.

Afin de prévenir et de soulager les douleurs articulaires, des solutions naturelles existent. Consultez votre médecin pour en savoir plus.