Arthrose : les bienfaits d’une cure thermale

cure thermale

Les personnes souffrant d’arthrose peuvent profiter des bienfaits d’une cure thermale qui a des effets très bénéfiques sur l’ensemble des articulations du corps : bains en eau thermale soufrée ou salée, kinésithérapie à sec et dans l’eau, massages…Les traitements de cure thermale sont variés et soulagent efficacement les douleurs de l’arthrose.

L’arthrose se développe chez la plupart des personnes après 50 ans. Maladie articulaire très courante, elle se caractérise par un déclin de la densité osseuse au niveau des cartilages placés sur les articulations. Au cours de ce processus de dégénérescence, il arrive que de petits morceaux de cartilage se détachent et provoquent alors des inflammations très douloureuses. Chaque année de nombreuses personnes atteintes d’arthrose profitent des bienfaits avérés d’une cure thermale. Les soins dits  » chauds » permettent de relaxer les muscles et les massages à atténuer les douleurs et à rendre leur flexibilité aux articulations. Les soins s’effectuent également dans l’eau en apesanteur. L’ensemble des traitements contribuent à améliorer l’amplitude articulaire. En trois semaines de soins quotidien le curiste reprend confiance, apprend à mieux se nourrir et reprend du plaisir à mieux se déplacer. Les bienfaits de la cure thermale sur l’arthrose ont été scientifiquement prouvés notamment pour l’arthrose du genou.

 Une étude a comparé des curistes et des patients témoins recevant leur traitement habituel d’antidouleurs, infiltrations, soins physiques… en plus d’un programme d’exercices: une série de quatre mouvements, d’une durée de 6 secondes, à répéter six fois, quatre fois par jour. Les premiers souffraient moins et bougeaient encore mieux 3 mois après la cure et encore neuf mois après leur retour à la maison. L’effet thérapeutique de la cure thermale est même supérieur comparé à d’autres traitements non chirurgicaux de l’arthrose.

L’autre avantage du thermalisme est l’absence d’effets indésirables, contrairement aux médicaments. Des bénéfices confirmés par l’Observatoire de la Chaîne thermale du soleil qui a constaté la division par deux de la consommation d’antalgiques. Là également, le périmètre de marche sans douleur est significativement amélioré encore neuf mois après la cure, pour 75% des curistes. Huit sur dix affirment monter et descendre les escaliers beaucoup plus facilement. Il est également possible de bénéficier de la prise en charge d’une partie de la cure par l’Assurance maladie. Pour cela le médecin traitant ou le spécialiste devra prescrire la cure et conseiller le patient dans le choix du centre thermal : spécificité des eaux, l’équipement et les soins proposés.